Alain Woit Soins énergétiques

J’ai rencontré Alain via une amie il y a 6-7 ans au moins. Mon caractère terre-à-terre de l’époque n’y croyait pas trop et je ne comprenais pas vraiment le concept d’« énergétiseur ». Je ne me souviens plus pourquoi j’y allais. Le moment où je me suis aperçue que cela avait de l’effet sur moi, c’est lorsqu’après la 2ème séance, je me suis arrêtée dans un magasin pour faire une course et que j’avais l’impression de marcher sur de l’ouate. Je flottais et percevais la réalité différemment (non, je n’avais pas fumé la moquette). J’y suis retournée, depuis, une douzaine de fois.

Pourquoi un soin énergétique ?

Nous avons tous un pouvoir d’autoguérison qui se met spontanément en œuvre. Mais lorsque les émotions sont intenses et répétées, elles parasitent nos flux énergétiques et empêchent l’énergie vitale de circuler. Un soin permet de libérer ces blocages en rétablissant ces flux et en réactivant notre pouvoir d’autoguérison. Par l’intermédiaire de ces centres énergétiques principaux (les chakras dont je parlerai la semaine prochaine) et secondaires (les nadis), les soins de réharmonisation aident à retrouver un équilibre tant sur le plan physique que psychique.

J’avais à un moment le sentiment de revivre sans cesse les mêmes événements, un peu comme « Un jour sans fin ». Pourquoi je répète le même type de relation amoureuse ou professionnelle, pourquoi je revis le même souci de santé ? Cette « Forme Pensée » est là pour nous rappeler que nous n’avons pas compris ou accepté une situation ou un événement. D’où l’intérêt d’agir !

En quoi consiste le soin ?

Il y a 2 étapes : la première est sous forme de dialogue : sur quel problème concret on veut travailler. Ça peut être un mal physique (troubles digestifs, du sommeil, migraines…) comme psychique (angoisses, manque de confiance en soi, hypersensibilité etc.).

Cela permet de conscientiser, de mettre des mots sur les maux et Alain a la faculté de faire rapidement des liens entre tout ce qui se dit. La plupart des séances arrivaient sur un type de blessure émotionnelle à laquelle j’étais confrontée régulièrement et à des degrés divers. Dans la même lignée, le livre de Lise Bourbeau « Les 5 blessures de l’âme qui empêchent d’être soi-même » explique tout cela à merveille.

La discussion avec Alain permet de poser l’intention de soigner, de transmuter la blessure de l’injustice, de la colère ou encore de l’abandon par exemple. Si nous sommes amenés à revivre plusieurs fois le même problème, c’est qu’il y a quelque chose à transformer au risque de voir se répéter l’inconfort, et ce, de manière plus amplifiée. Exemple : je vis séparation sur séparation => syndrome de rejet, j’adopte le « masque du fuyant » pour me protéger et ne plus souffrir. Mais ça ne règle pas le problème !

Je me souviens d’une fois où j’y allais parce que j’avais eu un gros souci de harcèlement dans la classe où j’étais titulaire. Cela mettait en exergue mon impuissance (personne ne vient m’aider à régler ça) et mon sentiment d’injustice face à ce problème.

En en prenant ainsi conscience, en sachant que j’allais pouvoir ré-harmoniser cette émotion et l’accepter (ah tiens, t’es encore là, toi), je me permettais d’agir dessus dans le moment présent, de me libérer de ce poids du passé et d’y être de moins en moins confrontée dans le futur. Ou du moins, être impactée de manière différente, de façon beaucoup plus douce.

La seconde étape est le soin à proprement dit : on garde ses vêtements, on s’assoit sur un tabouret face à une peinture au mur et Alain se place à distance derrière pour se rapprocher progressivement et se met à « travailler » sur nos corps énergétiques. Ça paraît bizarre mais ça marche ! Personnellement, j’ai eu souvent des quintes de toux et des larmes aux yeux libératrices. Le soin se poursuit, allongé sur une table. Comme on a les yeux fermés, on ne se rend pas trop compte d’où se place Alain mais on l’entend ! Si vous avez vu le film « La ligne verte » tiré du livre de Stephen King, imaginez le personnage principal, ce colosse John Caffey qui aspire le mal des personnes qu’il soigne. Alain, tousse, éructe, pleure, c’est impressionnant. Ce nettoyage peut se poursuivre à l’aide de différents exercices : des phrases à lire, de l’eau imprégnée d’une intention à boire pendant 21 jours etc.

Ces soins m’ont permis de ramener de l’harmonie entre le corps et l’esprit et de prendre conscience, une fois de plus, de mon pouvoir créateur.

Alain a écrit le livre « Guérir est un chemin vers soi ».

Alain Woit, à domicile ou à distance.     2, rue Campagne de Bellaire à 4621 Retinne

Tél : 0486/536352 Email : info@alainwoit.com

Site : www.alainwoit.com Page FB : https://www.facebook.com/alain.woit.5

 

Vous pouvez retrouver les étapes de l’auto-guérison dans mes Astuces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page