Vision board

💭Le pouvoir créateur du Vision board / Dream board / Tableau de visualisation 💭
 
❓C’est quoi ? C’est un outil de visualisation créatrice qui permet à l’aide d’un panneau (idéalement avec une photo de vous au centre) de rassembler toutes les images/photos/phrases inspirantes/dessins qui vous inspirent et que vous souhaitez voir se réaliser concrètement.
 
❓Pour quoi faire ? Pour booster notre créativité, revenir à soi et mettre le focus sur nos centres d’intérêts, passer un moment de détente (feuilleter des magazines, découper, coller c’est permettre à notre esprit de se concentrer sur une tâche, comme si l’on méditait ou coloriait un mandala) et puis, c’est le fun surtout.
 
❓Comment le faire ? Colle, ciseaux, feutres de couleurs, magazines, photos personnelles ou trouvées sur le net, dessins… Ce qui vous inspire et vous parle le plus, en essayant d’être précis quant aux buts que vous voulez atteindre. Mais cela peut simplement être une image ou une phrase qui raisonne en vous. Certains préféreront le faire sur un ordi via des outils comme Canva, mais personnellement, je préfère feuilleter des magazines et créer de mes mains.
 
❓Et puis j’en fais quoi ? Vous le placez dans un endroit où vous allez le voir régulièrement (je l’ai mis dans ma chambre mais ça peut être devant votre bureau ou comme fond d’écran si vous en avez fait une photo). Pas la peine de le contempler des heures durant, votre vision périphérique et votre inconscient vont s’en imprégner pour reprogrammer votre cerveau. Quand vous le créez, rappelez-vous les émotions générées quand vous réalisez votre souhait, essayez d’utiliser vos 5 sens. Ainsi quand vous passerez devant, vous reconnecterez à ces émotions. Vous pouvez le faire évoluer au fil du temps et être satisfait quand un des rêves s’est concrétisé.
 
💯Mon expérience : Quand j’ai commencé mon vision board en septembre 2019, je n’imaginais pas à quel point cet outil allait réellement servir à manifester ce dont j’avais envie. En un an, j’ai pu réaliser dans le concret beaucoup de choses que j’avais affichées sur mon mur, comme s’il y avait eu un « effet spirale ». Exemple, j’avais collé une image d’Oufti Coop parce qu’à ce moment-là, j’étais intéressée par leur projet de coopérative. Ce qui s’est passé : j’ai fait la connaissance d’une personne qui y travaillait comme bénévole. Ce faisant, il m’a proposé de participer à des cours de badminton qu’il organisait (j’avais envie de me remettre au sport). Là, un des participants jouait de la guitare, je lui ai donc demandé s’il donnait des cours (des années que je voulais m’y remettre sans rien mettre en place)… L’effet boule de neige.
 
đź’­PrĂŞts Ă  essayer?đź’­

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page